Le 16 Novembre dernier, à l’heure du repas, la gastronomie française a été officiellement inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par L’UNESCO. L&V met les petits plats dans les grands et vous explique pourquoi.

Fin 2006, plus de 300 gastronomes et chefs, dont Paul Bocuse et Alain Ducasse, se sont rassemblés pour formuler une demande en ce sens. En Février 2008, le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, a déclaré « Nous avons la meilleure gastronomie du monde. C’est un élément essentiel de notre patrimoine. C’est pourquoi je souhaite que la France soit le premier pays à déposer dès 2009 une candidature auprès de l’UNESCO». Le patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO regroupe les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire, ainsi que les instruments, objets, et autres espaces culturels qui leur sont associés.

C’est cet art du « bien manger » et du « bien boire » qui fait partie intégrante de l’identité française. Le fait que les recettes soient de plus  en plus en riches , que les cuisiniers  privilégient des produits de qualité et de préférence du terroir, mais également le mariage entre les mets, les vins, et la façon de dresser la table qui font la spécificité de la gastronomie française .

L’UNESCO a souhaité mettre en valeur ce qu’il considère comme une « pratique sociale coutumière, destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes », et  c’est la première fois qu’une pratique tournant autour de l’alimentation et de la cuisine obtient cet honneur.

Concrètement, cela ne change pas grand-chose, si ce n’est que les Etats récompensés sont chargés d’assurer la viabilité future de leurs pratiques, mais inutile de cacher que l’égo national n’en reste pas moins flatté.

Alors, pourquoi s’en priver, si c’est pour la bonne cause ?  Location-et-vacances vous propose une sélection de séjours gastronomiques, à consommer sans modération (ou presque) !

Que diriez-vous de prendre la route des vins du Jura ou celle du vignoble bordelais ? À moins que vous ne préfériez profiter de la période des vacances de Noël pour écumer les marchés de produits locaux d’Alsace et de l’Est ? Faites-vous plaisir,  avec L&V ! Fois gras, pain d’épices, bûche traditionnelle… goûtez, vous nous en direz des nouvelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *