Vous le savez sans doute, L&V est basé en Bretagne et très attaché à sa région. Nous vous proposons ainsi de découvrir deux de nos richesses parmi les plus connues : le far breton et les phares bretons. Nous nous expliquons !
Le far breton, spécialité culinaire bretonne, était au départ une simple bouillie de blé dur accompagnée de fruits secs. C’est aujourd’hui semblable à un flan aux pruneaux. Cependant, cet article va être principalement tourné vers les phares bretons, ces systèmes de signalisation maritime sous forme de tours sur la côte. Si vous êtes gentils, vous aurez le droit à la recette du far breton pour apporter chez vous un morceau de la Bretagne !
Pour vos prochaines vacances en Bretagne, nous vous proposons une liste de quelques uns des plus beaux phares bretons. Êtes-vous prêts à les découvrir ?

Nous commençons donc par le phare de la première photo : le phare d’Eckmühl. Datant de 1897, ce Monument Historique est l’un des monuments les plus visités du Finistère. Mesurant plus de 60 mètres de haut, il se trouve sur la pointe de Saint-Pierre à Penmarc’h. Vous pourrez vous rendre à son sommet lors d’une visite pour contempler la splendide vue sur l’île de Sein et les Glénan.
Le phare du Goulphar, également connu sous le nom de Grand Phare de Kervilahouen, est l’un des plus puissants de France. Vous le trouverez dans le Morbihan au sud-ouest de Belle-Ile-en-Mer. Pour atteindre le foyer du phare, vous devrez grimper pas moins de 247 marches : rassurez-vous, cela vaut le coup !
Découvrez sur l’île de Groix la maison-phare de Pen-Men. Avec une portée d’environ 54 kilomètres, c’est aussi l’un des plus puissants du Morbihan. Construit en 1836, il est composé d’une tour carrée et d’une « maison » dans laquelle se trouvent deux chambres. Ainsi, bien qu’il soit automatisé, il est tout de même encore gardé.
Plus puissant phare d’Europe, le magnifique phare du Créac’h est reconnaissable par ses rayures blanches et noires et par sa hauteur : 71 mètres au dessus du niveau de la mer. Vous le trouverez sur l’île d’Ouessant, et bien que vous ne puissiez pas le visiter, vous pourrez tout de même visiter le Musée des phares et balises d’Ouessant à son pied.
Nous terminerons notre petit tour des beaux phares avec le phare de Bénodet également connu sous le nom de Feu de la Pyramide. Situé en rive gauche de l’Odet, il a été construit en 1848 puis à moitié détruit par les Allemands lors de la Seconde Guerre Mondiale pour finalement être rénové en 1950. Du haut de ses 39 mètres, ce phare peint en blanc est visible de loin.
Et donc pour finir l’article, comme promis voici la recette du far breton :

Ingrédients (pour 4 personnes) : 250 grammes de farine / 190 grammes de sucre / 750 millilitres de lait / 5 œufs / 12 pruneaux
Préparation (15 minutes) : Dénoyauter les pruneaux. Fouetter tous les ingrédients ensemble et rajouter le lait progressivement dans le but d’obtenir une pâte homogène. Placer la mixture dans un plat beurré. Ajouter les pruneaux et mettre à cuire au four (une heure thermostat 6 ou à 180°). Surveiller la cuisson.
Petit conseil L&V : le far breton se mange froid ! Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *